Bio Agricultures


La Roustide... son parcours et passage aux Bio Agricultures...

Nous sommes exploitants agricoles depuis toujours et en SCEA depuis 2001. Nous sommes en agriculture biologique certifiée depuis 1992.

L’agriculture Bio est pour nous, essentielle pour le respect de la terre, pour que nos terres soient toujours cultivables par les générations futures, pour notre santé et pour la santé de nos consommateurs.

Les difficultés de produire en Bio sont nombreuses: cultures avec peu de rendement dû aux aléas climatiques (chaleur, humidité), herbes, maladies, parasites. La réussite en culture Bio nécessite aussi beaucoup plus de main d’oeuvre.



Pour plus d'infos... La Roustide en AMAP



Nos actions de solidarité...

Avec les AMAPs nous valorisons notre métier, nous responsabilisons les citadins sur le maintien d’une agriculture propre. Aujourd’hui grâce aux AMAPs, nous avons changé notre façon de nous nourrir, nous avons créé 4 emplois à l’année, et nous évoluons dans nos réflexions; ce sont nos échanges avec les amapiens qui nous font évoluer. Depuis que nous sommes en AMAP, nous avons aussi changé nos rapports avec les autres agriculteurs, nous parrainons des agriculteurs en bio en AMAP, nous recevons des stagiaires agricoles, nous intervenons dans les écoles pour expliquer aux enfants ce qu’est le bio et pourquoi manger Bio.



Pour en savoir plus sur nos actions :

- La Roustide ?
- La Roustide en AMAP
- Bio Agricultures
- Stagiaires
- Pédagogie enfants / adultes & Racines
- Formation et parrainage d'agriculteurs
- Solidarité paysans




Sans cesse en évolution et expérimentation...


Nous expérimentons différentes façons de cultiver. Tout d’abord nous avons essayé un paillage biodégradable sans OGM (à voir avec le temps). Nous avons planté les salades sur un sol non cultivé, c’est à dire que nous gardons dans la serre tout le végétal de l’ancienne culture : nous le broyons, nous le laissons se décomposer et nous enfouissons tout cela sur 5 cm sans toucher la vie microbienne et nous apportons ainsi de l’azote à notre terre.



D’autres projets sont en cours : installer du photovoltaïque sur la toiture sud du hangar, faire une cuve pour récupérer l’eau de pluie afin d’être autonome en eau et en électricité sur l’exploitation, utiliser la source découverte au verger, ainsi que le puits enfouient derrière les serres.



Le projet verger

Fin 2007 début 2008 lors d’une journée coup de mains, une idée a germé dans la tête des AMAPiens à propos des achats des fruits d’hiver. En effet nous ne sommes pas autonomes en ce qui concerne les fruits et devons les acheter à d’autres producteurs. Les membres de l’association Cours-Julien ont donc eu l’idée folle de nous proposer de planter un verger ! Les trois AMAPs de La Roustide, la Roustid’Istres, A tout Bio de Martigues et celle du Cours-Julien à Marseille, étaient présents lors de la construction du projet verger en juillet 2007. Pour nous une grande confiance était née. Après la deuxième année d’AMAP un « tissu », un lien impensable à nos débuts, avait vu le jour ! En février 2008 une horde de citadins débarque à La Roustide pour aider à planter le verger : 500 arbres de 50 variétés anciennes.



Mais le projet est toujours en cours, si vous voulez mettre votre petite graine ce sera avec joie : irrigation, paillage, taille pour les trois premières années, étapes qui ne sont pas encore financées.

Pour en savoir plus sur le projet verger consultez les articles suivants :
- Une sculpture en bois présentée à l'inauguration du verger
- Une sculpture en pierre présentée à l'inauguration du verger
- Le projet verver... en frise! (sur le blog de La Roustide-Cours Julien)
- De la folle idée de création à l'état actuel du projet
(sur le blog de La Roustide-Cours Julien)
- Prévisionnel des coûts et financement
(sur le blog de La Roustide-Cours Julien)